Gaëlle Laurent

259 chemin de northon

40440 Ondres

 

contact@gaellelaurent.com

 

06 84 01 77 18

 

 

 

Siret  849 761 903 00038

Gaëlle Laurent

Conseillère en naturopathie

& produits de soins naturels

Osez paresser !

11/12/2021

Osez paresser !

Dès que possible, délaissez le mode robot, rythmé par la montre, pour un mode improductif. Comportez-vous comme un vacancier, qui n'a ni stress, ni obligation et qui s'écoute. Prendre son temps, regarder le monde d'un œil neuf, accepter le calme (parfois l'ennui), afin de renouer avec des plaisirs simples, des émotions, des envies enfantines.

Profitez-en pour vous poser des questions :

- Qu'est-ce que j'adore faire ? 

- Qu'est-ce que je sais faire ?....

Gommer ses croyances sur soi 

 

"Lâchez ces idées reçues, ancrées en vous depuis l'enfance et l'adolescence. Elles vous empêchent de vivre à votre façon"

Ex : Je suis timide, je suis nulle, la vie est dure...

Toute la difficulté est de les détecter !

Isolez-vous et centrée sur votre respiration, écrivez sans réfléchir les pensées négatives qui viennent selon des thèmes prédéfinis : Santé, Famille, Amour, Travail...

Puis, retenez les trois pensées qui vous pèsent le plus.

Qu'est-ce qui serait plus juste ?

En face de chacune, inscrivez une formulation positive, proche de votre vérité.

Votre timidité légendaire sera ainsi nuancée : "Je suis plus à l'aise avec les gens que je connais"

La clé de votre quête, c'est d'être gentil avec vous.

Tout en sachant exprimer votre gratitude envers les bons moments vécus : "j'ai de la chance d'avoir..." même si tout n'était pas idéal.

Acceptez ce que vous êtes, y compris votre part d'ombre.

 

Éveiller sa curiosité

 

Vous ne vous reconnaissez pas de talents particulier ? Ni de passion ?

Ils sont là pourtant. "Repérez ce qui vous intrigue, vous interpelle, vous enthousiasme, vous motive, et creusez la piste, mais sans vous mettre de pression".

Quels sont les points communs entre les livres, les films, les documentaires, les expositions, que vous aimez ?

Profitez dès que l'occasion se présente pour vous documenter, investiguez.

 

Prendre conscience de ses masques

 

Pour plaire, on se crée des personnages selon les circonstances et les personnes environnantes, on suit des voies qu'on croit siennes, on se cache derrière un fonctionnement conformiste.

Or, en voulant être une épouse, une mère, une salariée, une amie forte, efficace, vous vous perdez.

De fait, vous répondez à des injonctions intériorisées et à des projections que les autres font sur vous.

Prisonnière de votre image ! Il est temps de lâcher les fausses ambitions, les faux semblants...

- Oui, vous êtes prof ou ingénieure parce que vos parents le désiraient, mais dans le fond, c'est l'architecture qui vous enthousiasme.

- Oui, vous allez aux grands déjeuners festifs de famille, mais vous aimeriez des retrouvailles en petits comités. Pourquoi ne pas le signaler, sans blesser ?

Pour vous exercer, autorisez-vous pendant une journée, à délaisser les petits mensonges.

"L'idée consiste à exprimer son ressenti, ses besoins, ce qui vous chagrine. Vous pourrez vexer des gens, mais en usant du "je", respectueux de la sensibilité de l'autre, votre sincérité paiera."

 

S'appuyer sur sa jalousie et sa colère

 

Il s'agit d'exploiter ces deux sentiments perçus comme de vilains défauts pour atteindre nos envies profondes. Ils en sont de puissants révélateurs.

Vous êtes jaloux ? Ecartez les comparaisons stériles qui vous font sentir "moins" ou "plus" que l'autre, avec cette rengaine,

"pourquoi elle et pas moi ?" Cette forme de rejet est une façon pour notre cerveau d'éviter la confrontation à nos propres manques.

Alors, interrogez-vous : qu'est-ce que cette personne s'autorise et que vous ne faites pas ?

Où en êtes-vous dans ce domaine-là ?

Les réponses seront autant d'indices de ce que vous voulez... un peu, beaucoup, passionnément.

Quant à la colère, elle pointe des indignations motrices.

"Ce qui m'agace, me révolte, ou me met en fureur, permet de découvrir ce qui me tient à cœur."

Listez, dans le désordre les moments qui vous ont énervés avec les détails, notez le plus mesquin et le plus grave, et regardez en quoi vous seriez prête à réagir, ce qui vous y pousse, et les valeurs qui s'y nichent.

 

Activer sa zone de brillance

 

Cette zone recouvre ce que l'on aime faire, que l'on sait très bien faire et qui donne des ailes.

Il faut l'exhumer, car elle est tellement naturelle, que l'on ne la voit plus. Pour y parvenir, retrouver votre mémoire d'enfance.

Quels étaient vos rêves alors ?

Qu'est-ce qui vous procurait la sensation d'être vivant ? D'être libre ?

Chassez votre trésor personnel. Rassemblez vos souvenirs autour d'une ambiance, de balades, de copains de l'époque.

Confrontez les résultats avec les talents que votre entourage vous attribue.

Puis retenez trois points.

Exemple : Raconter des histoires, transmettre. Oser explorer des forêts, innover. Faire le pitre, animer.

 

Se simplifier la vie

 

Il s'agit de se vider la tête de supputations tordues, de scénarios alambiqués et d'évacuer l'idée que vous n'y arriverez pas.

Soyez cash avec vous et avec autrui !

C'est la constance dans l'action qui compte. En sachant que vivre de sa passion implique parfois des sacrifices financiers et qu'il faut alors accepter d'avoir moins de revenus, au moins temporairement.

 

Dégoupiller le mauvais sort

 

Non, vous n'êtes pas maudite. Ce n'est pas parce que vous avez raté un projet une fois, que telle personne vous a snobée, qu'un lieu vous a été néfaste, que cela vous (et les) condamne à tout jamais. Ne restez pas sur des frustrations, des échecs, mais regardez le passé en face, pour en saisir les ressorts. Et le réparer. Faites une relecture de l'histoire en vous donnant le beau rôle, identifiez les avantages que vous en avez retirés : une expérience, de nouveaux contacts, des idées...

Vos blessures, vos ratés font de vous un être unique, précieux.

 

S'entourer des bonnes personnes

 

Leurs idées, leurs opinions, leurs encouragements vous aideront. Mieux vaut, toutefois, sélectionner parmi vos proches, les plus solides et bienveillants. Car certains donnent leur avis sans y avoir été invités tandis que d'autres projettent sur vous leurs blocages.

Les amis précieux sont ceux qui aimeraient nous voir exprimer le génie qu'ils ressentent en nous.

Écartez les oiseaux de mauvais augure, gardez les intimes qui ont une large vision de votre parcours et savent vos forces, et accueillez les nouveaux venus qui apporteront de la neutralité dans leur jugement.

Outre son regard sur vous, demandez à ce cercle du soutien affectif, de l'écoute sur vos doutes et vos peurs, et un partage de leurs compétences.

Ne négociez pas ce qu'ils vous disent, en positif ou en négatif. Laissez-les s'exprimer, écoutez, remerciez.

Vous ne garderez que ce qui sonne juste pour vous.

 

Se prendre au sérieux

 

Mettez en avant vos qualités, vos points forts, ne craignez pas de les exprimer.

Le plaisir que cela vous procurera rayonnera autour de vous et profitera à votre entourage.

Chaque soir, faites le bilan de votre journée.

À votre échelle, vous contribuez au monde