Gaëlle Laurent

259 chemin de northon

40440 Ondres

 

contact@gaellelaurent.com

 

06 84 01 77 18

 

 

 

Siret  849 761 903 00038

Gaëlle Laurent

Conseillère en naturopathie

& produits de soins naturels

Une alliée antifatigue

08/01/2022

Une alliée antifatigue

Protéinée / Tonique / Antioxydante

 

Ce n'est pas une bonne source de vitamine B12. Elle renferme majoritairement (80%) une "pseudo-vitamine B12", inactive chez l'homme.

Elle apporte des acides aminés

 

La spiruline renferme près de 60 à 70 % de protéines de très bonne qualité : sont présents huit acides aminés dits "essentiels" car indispensables à l'organisme et qui doivent être apportés par l'alimentation. On y trouve aussi des vitamines et des minéraux et, ce qui est bien, moins de sel de sodium que dans les algues d'origine marine. En revanche, elle ne contient pas d'iode. (pose pas de problème pour la thyroïde)

 

Elle donne de l'énergie

 

Grâce à sa teneur en protéines, la spiruline améliore le tonus physique. C'est avec les protéines que l'on fabrique du muscle.

Elle permet donc aux personnes, à la suite d'une hospitalisation, ou âgées, de refaire du muscle, et ainsi d'éviter les chutes. Les végétariens et les sportifs aussi en sont friands. La spiruline contribue également à résoudre des fatigues dues à une anémie par déficit en fer.

(associée à la vitamine C) 

 

Elle aide à mieux récupérer

 

Elle contient un polysaccharide, qui lui confère des propriétés immunostimulantes. Il est épaulé par la phycocyanine et le fer. "La spiruline est précieuse lors d'une infection ou en convalescence". Grâce à ses antioxydant (vit. E, bêta-carotène, phycocyanine), la spiruline protège les cellules et permet une meilleur récupération.

 

Son rapport intérêt nutritionnel / coût est excellent.

Pour éviter des effets digestifs indésirables, on commence par prendre 3 g par jour pendant une semaine, puis on augmente la dose jusqu'à 5 g par jour. À prendre plutôt le matin et/ou à midi, en cure d'un à trois mois, selon les besoins. (certains sportifs en absorbent jusqu'à 20 g/jour. Il faut toujours augmenter progressivement les doses)

Il s'agit d'un purifiant intestinal et hépatique qui risque de provoquer nausées ou ballonnements lorsqu'on en abuse.

 

Elle est déconseillée  en cas :

  • d'hémochromatose, une maladie caractérisée par une surcharge en Fer
  • de phénylcétonurie, une maladie génétique caractérisée par une anomalie du métabolisme
  • de vulnérabilité hépatique
  • terrain allergique
  • si on prend des anticoagulants
  • si on souffre de la goutte, une crise pouvant être déclenchée par un excès de protéines.

Mieux vaut également l'éviter en cas de maladie inflammatoire chronique et de tabagisme car le bêta-carotène augmente le risque de cancer du poumon.